Quelques problèmes possibles et leurs solutions

Pour fêter la nouvelle année, il n’y a rien de mieux qu’un nouvel article sur nervegear.fr ! Je rigole, commençons sans plus tarder ! La sécurité du Nerve Gear doit être le plus grand soucis des personnes qui le créeront, sinon il n’y aura évidemment plus d’acheteurs. Mais malgré une telle sécurité, on peut penser qu’un jour un hacker finisse par trouver la méthode pour s’introduire dans les systèmes du Nerve Gear. Voyons ensembles ce qu’il pourrait y faire et comment lui mettre quelques bâtons dans les roues.

Image : http://www.nouvelordremondial.cc/2017/08/24/ils-parviennent-a-pirater-un-cerveau-a-distance-et-a-controler-les-mouvements-du-corps/

Tout d’abord, il pourrait tenter de voler vos données personnelles. Pour l’empêcher, on pourrait remplacer le déverrouillage du Nerve Gear par un scanner rétinien ou de la reconnaissance faciale par exemple, avec une mesure continue du pouls, pour éviter des meurtres et les enlèvements (le Nerve Gear se bloquera aussi si votre pouls est trop rapide).

Ensuite, il pourrait essayer d’usurper votre identité. C’est pour ça qu’il faudra rajouter des mots de passe pour chaque connexion en ligne (jeux, salles de réunion, cours en ligne etc).

Et enfin vient le plus grave problème. De par la disposition du Nerve Gear, on peut rendre impossible le fait de stimuler faussement des muscles, donc empêcher physiquement quelqu’un d’extérieur qui aurait franchit tous les barrages précédents de contrôler votre corps à votre place. Cependant, il pourra toujours empêcher les signaux de mouvements de passer, tout en faisant subir de fausses sensations à sa victime : des bruits très forts, une vue qui donne la nausée ou stresse la personne, une douleur maximale dans tout le corps… tout peut y passer. Ce serait comme une prise d’otage virtuelle doublée de tortures insoutenables. Pour le contrer, le Nerve Gear devra garder en mémoire la position exacte du joueur au moment de son allumage, et s’éteindre si le joueur déplace une partie de son corps de plus de 10 centimètres dans le monde réel. Impossible donc de vous prendre en otage si vous êtes debout, en train de marcher ou assis. Et si quelqu’un vous secoue, vous serez immédiatement réveillé. On pourra de plus apprendre au Nerve Gear à détecter des types de sensations désagréables pour le joueur et faire que le Nerve Gear s’éteigne si elles sont trop fortes, pour que les personnes vivant seules ne puissent pas non plus être victimes de ça.

Tous ces problèmes sont évidemment graves, mais à relativiser : il faudra déjà que le hacker ait passé les pares-feux d’une intelligence artificielle à la pointe de la technologie, ce qui serait hautement improbable sans en avoir une encore plus puissante (encore plus improbable). Et ensuite que cette personne passe les différents contrôles mis en place. Il y aura d’ailleurs bien plus de sécurité que ce que je viens de dire là, mais mon cerveau du matin du premier Janvier n’est pas apte à tous les imaginer 😉

Encore une bonne année 2018 à tous ! Merci de suivre le site, la page, le discord, par vos commentaires, vos messages, et pour les plus fous : par vos dons sur tipeee, vous faites vivre ce projet ! Je vous souhaite plein de réussites et de découvertes cette année !

A propos Jarasim

Je suis le créateur du site, je m'intéresse tout particulièrement aux possibilités pour la création d'un système permettant une immersion totale (full-dive). Mon but est de partager avec le plus grand nombre mes idées et des pistes afin d'un jour développer quelque chose de similaire au Nerve Gear de Sword Art Online. Merci à vous si vous appréciez/commentez sur le site, et merci encore plus au donateurs qui permettront au site d'exister longtemps.

16 Commentaires

  1. Mais du coup, si imaginons tu es en train de faire quelque chose comme « débloquement d’un palier » ou un truc du genre, tu es déco.
    Mais, ton perso, il en devient quoi quand tu te déconnectes ? :/

  2. Dans Alfheim Online, Lyfa et Kirito se déconnectent mais leur corps reste dans le jeu, du coup ils doivent se surveiller.
    Imaginons que tu es en train de te battre contre un boss, mais qu’une personne extérieur tente de t’enlever le NVG, le corps du personnage reste sur le champ de bataille ou il disparait ?

    • Hum j’avais oublié que dans ALO c’était comme ça…
      Du coup, si il reste ton perso meurt forcément, mais si il disparaît la progression s’envole ?

      • Ce serait mieux que quand on te déconnectes de force, ta sauvegarde disparaît mais tu récupères des récompenses si le boss a été battu en ton absence quand tu te reconnecteras en fonction de si tu as aidé ou non à tuer le boss.

        • C’est à double tranchant : si tu tapes le boss puis que tu te déconnectes illico à la fin tu gagnes des récompenses sans avoir rien fait. Mais je pense qu’en général une déconnexion forcée (donc ne venant pas de ta propre décision) ne te fera pas perdre ton avancement, tu seras simplement invisible et immortel jusqu’à ta prochaine connexion. Après, je pense que le choix sera plutôt laissé à chaque développeur de jeu comme je l’ai dit, car il peut exister des milliers de jeux différents où ce « détail » peut avoir une importance très différente

          • Non mais en fonction de si tu as beaucoup participé ou non au combat, par exemple si tu as fait 10% du travail tu gagnes pas mal d’xp, si tu l’as juste tapé une ou deux fois tu gagnes un pourcentage d’xp plus faible.
            Plus tu participes, plus tu gagnes d’xp en gros.

  3. Waw t’es allé loin x) mais c’est bien de penser à ces choses aussi !
    Donc si le jeu se déconnecte automatiquement en cas de problèmes ou d’anomalies, la sauvegarde s’effectue automatiquement ?

  4. Enfin un nouveau article *^*
    En effet, l’insécurité est présente partout, ce serai dommage qu’un si beau univers soit dérangé par des gens malveillants, mais bon rien nous empêchera de profiter pleinement du Nerve Gear quand il sortira 😉
    Bonne année 2018 et bonne continuation. J’espère que le site durera aussi longtemps que possible 😉 Au moins jusqu’à la sortie du Nerve Gear !

    • Haha, oui la prépa est sans pitié. Et d’ailleurs ça risque d’empirer (l’année prochaine je pense que je n’aurai vraiment pas le temps d’écrire des articles), donc il va falloir être un peu patients. Dans un an et demi, je pourrai enfin commencer quelque chose de sérieux 🙂
      Merci et bonne année à toi aussi ! (et oui, j’espère garder le site aussi longtemps que possible 😉 )

      • Ça doit être dur la prépa ! ^^’ Personnellement je voudrais faire un métier d’informatique, mais je ne sais pas encore lequel.. :’) Je choisirai d’aller en DUT pour éviter de passer toute ma vie à étudier, ce n’est pas mon genre xD
        Mais bon courage pour tes études, ne t’en fais, j’attendrai tes posts avec impatience en checkant le site tous les jours ! ^^

  5. Super post comme d’habitude. Je viens tout les jours et sa fais vraiment plaisir de voir que le site vie toujours. En effet se doit pas être pas facile d’être constamment présent dût à t’es études justement. Alors je voulais poser une question qui n’a rien avoir mais la réponse me chiffonne toujours. Enfaite est ce que être chercheur en médecine neurologique dans un centre de recherche universitaire peu permettre de travailler sur un projet tels que le Nerve Gear ou faut-il absolument rejoindre de grand centre de recherche comme ceux de Google, Facebook etc.. . Pour avoir la chance de travailler dessus? Alors la question est un peu vague mais voilà j’aimerais vraiment savoir merci.

    • Merci beaucoup ! ça me fait aussi plaisir qu’il y ait du monde pour discuter 😀 La recherche peut être une bonne solution, d’autant plus que de toute façon tu peux quand-même travailler avec des entreprises en parallèle (ce sont d’ailleurs les principaux clients des chercheurs après leur propre patrie) Google et Facebook auront toujours besoin de chercheurs pour le nerve gear, ce n’est pas si simple même pour eux ^^

Laisser un commentaire