Mise en garde contre les potentiels problèmes d’une utilisation trop prolongée

Vous savez, quand les astronautes rentrent sur Terre après avoir été dans l’espace sans gravité pendant longtemps, leurs muscles, qui n’avaient plus trop d’utilité là-bas, ont souvent perdu en puissance. C’est un mécanisme simple du corps, qui fait que tout ce qui est inutile finit par être réutilisé pour autre chose, autant que ça serve.

Ce phénomène existe aussi chez les neurones, et c’est ce qui fait que le cerveau se remodèle en permanence : les neurones non utilisés pendant longtemps finissent par changer d’utilité ou même être détruits. Dans le cas de notre nerve gear, on veut bloquer un signal à un endroit pour que le corps ne bouge pas dans la réalité, puis le retransmettre dans le jeu sous la forme du mouvement qu’il servait à commander. Alors bien sûr, ce n’est qu’une hypothèse, mais il y a peut-être un risque que les neurones suivants, si ils sont privés de messages pendant trop longtemps, finissent par disparaître, nous rendant incapables de bouger certains muscles. Il est par contre aussi possible que ces neurones continuent d’exister, mais alors il faudrait tout de même une rééducation au delà d’un certain temps de jeu. Bien sûr, cela n’arriverait pas en cinq heures, mais plutôt en quelques jours. Mais c’est suffisant pour dire que Sword Art Online (2ans non-stop dans le jeu) sans rendre le retour à la vie des joueurs VRAIMENT très désagréable, ce serait impossible.

Néanmoins, afin de ne pas abimer vos nerfs en ne les utilisant pas du tout pendant longtemps, puis en les réutilisant d’un coup, je conseille les futurs créateurs d’équipements de type Nerve Gear de mettre une limite de temps de jeu par jour, dans le genre 6h maximum avec une pause minimale au bout de 3h.

A propos Jarasim

Je suis le créateur du site, je m'intéresse tout particulièrement aux possibilités pour la création d'un système permettant une immersion totale (full-dive). Mon but est de partager avec le plus grand nombre mes idées et des pistes afin d'un jour développer quelque chose de similaire au Nerve Gear de Sword Art Online. Merci à vous si vous appréciez/commentez sur le site, et merci encore plus au donateurs qui permettront au site d'exister longtemps.

6 Commentaires

  1. Je suis tout à fait d’accord !
    De plus, il faut prendre en compte les autres risques dû, par exemple, à la position allongée prolongée, tels que les escarres ou les phlébites.
    On peut cependant imaginer des centres spécialisés privés semblables à des hôpitaux qui permettraient d’effectuer des cessions de plongée de plusieurs jours. La personne serait prise en charge par des équipes spécialisées qui effectueraient un entretien du corps, semblable à celui appliqué aux individus victimes de coma..

    • Ajout: la reconversion d’une partie du cerveau prend très longtemps (entre plusieurs mois et plusieurs années), il pourrait être intéressant de se pencher sur le sujet des amputations, des douleurs fantômes, de la rééducation de la zone nerveuse et des prothèses..

    • C’est effectivement quelque chose que l’on ne doit pas -et que l’on n’a pas le droit de- négliger, mais à mon sens, mobiliser des hôpitaux pour des gens qui ne sont pas malades alors que les hôpitaux sont déjà souvent surchargés de travail serait très coûteux et néfastes pour les vrais patients. Je pense qu’il vaut mieux limiter le temps de jeu directement dans le code du nerve gear, par exemple avec un avertissement toutes les 45minutes proposant de faire une pause, avec une déconnexion forcée d’une heure toutes les 3h. Ce n’est pas très gentil mais c’est obligatoire pour la santé des gens. En tous cas très bonnes suggestions, j’apprécie énormément votre participation !

      • En fait, je ne parlais pas d’hôpitaux, mais de cliniques spécialisées. Je m’explique:
        Ce n’est qu’une hypothèse bien sûr, mai dans le cas où une technologie puisse permettre à quiconque d’être transporté dans un autre monde ou de pouvoir passer du temps avec des proches éloignés de plusieurs milliers de kilomètres (pour diverses raisons), il est très probable que beaucoup souhaitent passer plus que quelques heures en « plongée ».
        On pourrait donc imaginer des sortes de « cyber-cafés » version NerveGear, où contre une certaine somme il soit possible de rester connecter le temps que l’on souhaite (dans la limite posée par la boite) et d’avoir à disposition des personnes (pas forcément du personnel médical, quoique) qui veillerait sur le corps des clients..
        Après, la version NerveGear utilisée dans ces « Nerve-cafés » serait différente de celle des particuliers qui aurait, comme tu l’indiques, un système d’avertissement et de déconnexion forcée.

        • C’est une très bonne idée mais elle a ses limites malheureusement : une personne qui ne peut rien ressentir et ne peut pas bouger est une personne extrêmement vulnérable : on peut lui voler ses affaires, la transporter quelque part ou même la violer. Il pourrait y avoir des tas de problèmes comme ça puisque l’on ne peut pas contrôler les gens à ce point et qu’il y aura toujours des criminels quoi qu’on fasse. Et même si on filmait en permanence les personnes pour voir qui a fait quoi, quand c’est trop tard c’est trop tard malheureusement. Il faut toujours penser que tant qu’une action sera possible, une petite partie des être humains la tentera, même si cette action est dénuée de tout sens.

Laisser un commentaire