Faire sa vie dans un monde virtuel : avantages, dangers

La création d’un Nerve Gear engendrera probablement un paquet de jeux vidéos en réalité virtuelle. Pour gagner leur pain, les entreprises qui produiront ces jeux intégreront des systèmes d’achats intégrés, pour obtenir des avantages dans le jeu. Il y aura certainement deux monnaies dans la plupart du jeu : une monnaie du jeu, à valeur simplement virtuelle, et une monnaie achetable avec de l’argent réel. Il se peut que certains jeux vous proposent la possibilité de reconvertir cette monnaie en argent réel (moyennant une taxe, évidemment). A partir de ce moment, il deviendra possible de gagner de l’argent dans le jeu. Voyons ça de plus près.

Image : https://qz.com/617401/the-future-of-virtual-reality-includes-exciting-possibilities-for-education/

I ) Gagner de l’argent dans un jeu

Actuellement, beaucoup de joueurs sont prêts à payer des sommes colossales pour des objets virtuels dans des jeux, et ce même si l’objet est vendu par un autre joueur (possibilité d’arnaque). Dans un jeu en réalité virtuelle autorisant les transferts d’argent, il est donc possible d’acheter de la monnaie « semi-virtuelle » et de l’échanger avec un objet à un autre joueur, et le jeu peut s’occuper des transactions par exemple pour éviter les arnaques. Le vendeur n’a plus qu’à reconvertir la monnaie semi-virtuelle en argent réel. Ainsi, des commerces pourront voir le jour dans des jeux vidéos, et dans ce type de jeu, l’immersion est tellement profonde que les prix peuvent vite grimper très haut, si l’économie du jeu est bien équilibrée. C’est tellement facile par rapport à la réalité que l’on verra alors apparaître des métiers, des entreprises dans les jeux : il sera possible de subvenir à ses besoins réels par le virtuel (NB : C’est déjà possible aujourd’hui, mais il s’agit de récompenses de compétitions et de rémunérations des clubs. Ce n’est pas accessible à tout le monde et le principe n’est fondamentalement pas le même).

II ) Avantages

Les principaux avantages sont que dans un jeu, on est beaucoup plus libre de choisir le métier que l’on veut, et qu’il est beaucoup plus facile de rester chez soi tranquillement que d’aller au travail. Pour l’ego aussi, on se dit qu’on deviendra facilement quelqu’un dans un jeu vidéo alors que dans la société réelle c’est quelque chose d’assez difficile. On peut aussi se dire que la vie dans un jeu vidéo est bien plus palpitante que dans la réalité, où l’inattendu, l’aventure, n’arrivent pratiquement jamais.

III ) Désavantages

Déjà, les salaires dans des jeux vidéos risquent d’être assez bas, par rapport au temps qu’il faudra y consacrer. Et puis c’est justement toute la simplicité que l’on a énoncé qui est le piège. Il y aura moins d’interactions entre les personnes dans la réalité, les adultes démissionneront pour un travail virtuel plus facile et amusant, les enfants n’auront plus aucune envie d’étudier (et même plus aucune raison), ce qui à terme créera des tonnes de problèmes, des vides dans la société et une baisse des connaissances moyennes.

IV ) Dangers

Pour l’utilisateur c’est d’abord des risques au niveau de la santé : être toute la journée allongé sans bouger n’est pas bon et amène tout un lot de maladies sympathiques. Dans la réalité il sera plus difficile de se mouvoir et de communiquer que dans le jeu, donc beaucoup de gens vont s’isoler, incapables de se protéger si il leur arrive quelque chose. Cela fera aussi baisser le niveau d’éducation des enfants, qui choisiront la facilité. Ensuite, il y aura moins de gens pour assurer les fonctions basiques de la société : certains états risquent simplement de disparaître. Sans compter sur le fait qu’un monde virtuel peut disparaître à tout moment, faisant perdre à tout le monde toutes leurs données. Enfin, ce serait un bon moyen pour des organisations de blanchir de l’argent, en faisant passer cela pour de simples « gros achats » dans le jeu.

V ) Comment empêcher cela

Il vaut peut-être mieux que le jeu reste un jeu, que l’argent n’aille que dans un sens sauf au cours d’événements spéciaux. On peut aussi limiter les quantités d’achats/ventes utilisant la monnaie semi-virtuelle par jour pour empêcher les joueurs d’en abuser. Il faut aussi responsabiliser les gens à ce sujet dès l’enfance. Et enfin, comme je le dis souvent, le meilleur moyen est de limiter le temps de jeu en réalité virtuelle par jour. Il faut placer la santé et la sécurité des utilisateurs avant toute chose lorsque l’on conçoit quelque chose. Et puis, on aura bien assez de choses à faire avec le mode réalité augmentée que je prévois ^^

A propos Jarasim

Je suis le créateur du site, je m'intéresse tout particulièrement aux possibilités pour la création d'un système permettant une immersion totale (full-dive). Mon but est de partager avec le plus grand nombre mes idées et des pistes afin d'un jour développer quelque chose de similaire au Nerve Gear de Sword Art Online. Merci à vous si vous appréciez/commentez sur le site, et merci encore plus au donateurs qui permettront au site d'exister longtemps.

14 Commentaires

  1. Je suis entièrement d’accord, le sujet est très bien travaillé.
    Pour l’argent gagner dans un monde virtuel, je pense que c’est une bonne idée mais pour éviter les problèmes de santé à long termes du jeu; éventuellement afficher un message d’alerte ?
    Par exemple :

    « Vous jouez depuis 3 heures. Voulez-vous continuer ? »
    Et une option choix s’affiche, oui ou non.

    Le fait de prévenir la personne dans le jeu lui permettra de prendre soin d’elle dans la vraie vie. Après chaque personne assume ses choix, qu’ils soit bon ou mauvais.

    • Merci beaucoup,
      Oui nous y pensions avec Exodyas, en fait on avait dans l’idée d’afficher un message comme celui-ci toutes les heures, et de couper automatiquement pour 20 minutes si la personne reste plus de 4h d’affilé, histoire de faire une pause. Mais de toute façon il faudra bien que les gens aillent aux toilettes à un moment, et je ne compte pas mettre la vessie sous le contrôle du nerve gear, donc les gens devront forcément naturellement déconnecter au bout d’un moment 🙂
      Après, « chacun ses choix » ce n’est pas toujours la meilleur façon de régler un problème, et surtout si ces choix peuvent conduire à des problèmes de santé. Je peux voir comme si elles étaient sous mon nez les catastrophes qui se produiront si on n’empêche pas les gens de faire des choses dangereuses…

  2. Il faut bloquer les sensations du monde réel pour pouvoir les remplacer par celles du monde virtuel, et on ne peut faire ça qu’en bloquant chaque signal un à un : on peut donc savoir si la personne sent une odeur, a une douleur à un endroit, et pourquoi ne pas rajouter un robot qui prend le pouls de la personne d’ailleurs : assez d’informations pour détecter de la fumée par le nez, un objet qui nous tombe dessus par les nerfs de la peau, un bruit très fort par les oreilles, un arrêt de la respiration ou un arrêt cardiaque (et potentiellement appeler automatiquement les secours si le cœur s’arrête trop longtemps). Et puis ensuite le tour est joué, il suffit de déconnecter la personne automatiquement.

  3. Et encore une fois un article complet et intéressant à lire 🙂 Je suis totalement d’accord avec ce que vous dites, le fait de rester tout le temps chez soi n’aide pas à avoir une bonne santé xD J’ai moi même eu quelques problèmes, je me sens faible et lorsque je fais du sport au lycée, je m’épuise vraiment rapidement.. Le jeu vidéo reste un moyen de divertissement, mais bon actuellement certains streamers gagnent pas mal d’argent rien qu’en jouant.. Libre à eux de rester derrière un PC h24 :’) C’est pour ça que je pense que c’était mieux avant, maintenant on se retrouve avec de plus en plus d’enfants qui ratent leur vie uniquement parce qu’ils sont accro aux jeux vidéos et le Nerve Gear pourrait bien accentuer ce problème ! -.-

    • Merci beaucoup !
      Malheureusement je ne m’autorise pas à dire « c’était mieux avant » (oups je l’ai dit :p). En effet, je pense que pour le domaine de la technologie, il faut toujours chercher à améliorer le futur plutôt que de parler du passé 🙂 En fait il y a plusieurs moyens de contrer la tendance :
      -Faire de la prévention (ça ne marche pas tout le temps malheureusement)
      -Empêcher les gens de faire n’importe quoi : limiter le temps de jeu à par exemple 4h par jour de base, et ajouter la possibilité de rajouter quelques heures si l’utilisateur se déplace jusqu’à un centre spécial par exemple, comme ça au moins les gens gardent une activité.
      -Encourager les études avec des récompenses virtuelles que peuvent donner les professeurs pour des bonnes notes par exemple.

  4. J’apprécie aussi la troisième proposition :p D’ailleurs pour les études dans le futur, je pense au neuro-linker présent dans Accel World. Les professeurs peuvent les récompenser en donnant des points ou des récompenses comme tu l’as dit 😉 C’est donc une source de motivation pour les joueurs x)

    • On peut intégrer au nerve gear tel que je le conçois un mode neuro-linker (en fait il suffit de n’altérer que certains des sens), et il serait même plus facile à transporter ^^ . Par contre, à mon avis il est impossible d’accélérer la pensée comme ils le font sans modifier intégralement le cerveau, ça reste de la fiction.

Laisser un commentaire